Livraison GRATUITE dès 79€ en France, Belgique, Allemagne, Luxembourg
Livraison GRATUITE dès 79€ en France et Belgique
Breizh Modelisme
Qui sommes nous ? Contactez-nous Une question ? 02 14 62 06 30

MONTER SON DRONE DE COURSE

Retrouvez ici le guide pour monter un drone de course soi même avec nos conseils, étape par étape.

ÉTAPE 1: Choisir le bon Châssis pour monter votre drone de course

Tout d'abord, il convient de choisir un châssis (Frame) adapté pour que le montage de votre drone se passe bien par la suite. Il en existe plusieurs types, en X, X Allongé, H et de différentes taille 230mm 220mm 180mm 110mm ect... Il s'agit de la forme des bras et de la taille en diagonale de moteur à moteur exprimé en mm. Les châssis de taille 220mm sont idéaux pour l'extérieur (outdoor) et à l'inverse les châssis de 130mm sont parfait pour un usage en intérieur (indoor). Pour débuter je vous conseille de choisir un châssis avec un volume suffisant afin d'accueillir facilement tous les composants de votre futur drone de course et donc d'éviter beaucoup de problèmes concernant le passage des câbles ou le manque de place pour la fixation des composants.

Retrouvez tous nos châssis pour drone de course.


Fabriquer un drone de course fpv
ÉTAPE 2: La carte de distribution (Power Distribution Board PDB):

La carte de vol est le premier élément à monter sur le châssis de votre drone racer. Elle fournit la tension nécessaire aux différents organes du drone. Soit la tension batterie (VCC) ou par le biais de régulateurs du 5v ou 12v. Certaines PDB peuvent aussi être équipées d'un OSD qui permettra d'avoir les informations de tension batterie de temps de mise sous tension du racer et du pic d'intensité dans les lunettes ou le masque. Il vous faudra une prise xt60 pour l'alimenter parfois elle est incluse ainsi que des entretoises nylon pour la fixer avec la carte de distribution.

Afin de réaliser le montage complet du racer vous aurez besoin d'un fer à souder et d'étain. Choisissez vos pièces: Carte de distribution, Câble XT60, Fer à souder, Etain


Carte de distribution / Pdb pour drone de course
ÉTAPE 3: La carte de Vol

La carte de vol ou (Flight Controler FC), elle est le cœur du drone sans elle rien n'est possible.

Elle est alimentée par la PDB soit en 5v ou en 12v ou la tension batterie : Cela dépend de la carte. Privilégiez une carte de type Skyline F3 dans un premier temps, il s'agit d'une carte facile à mettre en œuvre et de nombreux tutos existent concernant les réglages. Elle se charge de stabiliser le drone, de collecter les informations de votre récepteur radio puis de les transmettre aux régulateurs moteurs afin de réaliser exactement la manœuvre souhaitée.  

Montez votre drone racer avec une carte de vol adaptée
ÉTAPE 4: Les contrôleurs moteurs (ESC)

Au nombre de 4 pour un racer, ils permettent de donner aux moteurs la bonne vitesse selon la manœuvre engagée ou de stabiliser le drone racer. Ils reçoivent les ordres de la carte de vol. Ils sont à choisir en fonction des moteurs et de la tension batterie 4s 6s. Plus les moteurs sont puissants plus les ESC devront avoir un ampérage important.

Des ESC 30a conviendront à la plupart des moteurs. Les ESC sont a souder sur la PDB, gros câble rouge + et noir – Le petit câble blanc, qui se charge de transmettre les infos pour les ESC et le petit câble noir - sont à souder sur la carte de vol.  

Optez pour des Esc en fonction des moteurs
ÉTAPE 5: Les moteurs

Comme les ESC, ils sont par 4 et devront être fixés en bout de bras du châssis. Les Moteurs de drones de course sont généralement de type 22XX il s'agit de la taille du moteur. Par la suite 22/ 04, 06 ou 07 indique la taille du stator. Intervient aussi le KV, exemple 2300kv. Il s'agit du nombre de tour du moteur en fonction du voltage envoyé au moteur. Avec une batterie 3s chargée soit 12,5V, le moteur tourne à une vitesse de 28750 tour/min. Il est donc primordial de faire très attention en présence d'hélices.

Les moteurs sont à souder sur les ESC. (En cas d'erreur sur le sens du moteur il suffit d'inverser deux câbles)

Monter des moteurs puissants sur votre drone de course
ÉTAPE 6: Le récepteur radio

Il transmet les infos de votre radio à la carte de vol concernant les actions à réaliser. Il vous suffira d'assigner dans la carte de vol les actions concernant les interrupteurs de la Radio. Un drone fonctionne comme un avion, vous retrouverez donc les mêmes voies sur le récepteur. Un Récepteur de 6 voies minimum est donc nécessaire. Par la suite les nouveau modèle font les Sbus et peuvent aller jusqu'à 16 et ne nécessite que trois câbles à connecter. Mais attention ils doit être compatible avec la radio. Certaines radios sont vendu avec le récepteur qu'il convient.

Après avoir vu ces premiers composants voici le câblage à réaliser.

Montage du récepteur radio
ÉTAPE 7: La caméra FPV

Elle est vos yeux dans le ciel : meilleure est la qualité de la caméra, plus il sera agréable et facile d'éviter de obstacles. Les Caméras tolèrent une grande plage de tension il est donc possible de l'alimenter en 5V ou en 12V via le câble rouge + et noir – le câble jaune correspond au signal vidéo, il sera donc à souder sur la PDB sur la borne cam si elle en dispose ou alors directement souder les deux câbles jaunes entre eux, un de l’émetteur vidéo et l'autre de la caméra.

Fabriquez votre drone de course vous même
ÉTAPE 8: L'émetteur vidéo (VTX)

Le VTX permet de transmettre le signal vidéo de la caméra dans la bande de fréquence des 5,8ghz au récepteur 5,8ghz des lunettes ou masque. Il existe plusieurs bandes de fréquences notamment le Raceband qui permet de voler à 8 sans craindre de ce gêner.

Pour la connectique le VTX est alimenté à partir de la PDB selon la tension indiquée par le fabriquant. Câble rouge + et noire – le câble jaune est à relier avec celui de la caméra FPV. Il est important que l'antenne soit toujours en place avant chaque mise sous tension afin d'éviter de dégrader le VTX. La puissance maximum autorisé en France est de 25mw.


Monter un drone de course - VTX

Schéma de câblage FPV :


Monter votre drone racer : VTX